Histoire de la commune de Betzdorf

La création de la commune de Betzdorf

C’est à l’époque napoléonienne qu’est créée la commune de Betzdorf, rassemblant les villages de Berg, Betzdorf, Mensdorf, Olingen et Roodt-sur-Syre. La commune fait partie du canton et du district de Grevenmacher. Lors de la création, les responsables politiques hésitèrent longtemps pour la fixation du chef-lieu de la commune entre le centre religieux Betzdorf et le centre administratif Roodt/Syre. Ce sera finalement Betzdorf, mais la maison communale resta à Roodt. Roodt/Syre gardera la maison communale jusqu’en mai 2001, date à laquelle l’administration communale déménage à Berg.

Le 19e siècle

En 1808, les maisons d'Olingen sont séparées de la paroisse de Roodt. Par contre, celles de Mensdorf seront annexées (jusqu’en 1858). Au cours du 19e siècle, de nombreuses familles de Roodt/Syre ont émigré au Brésil (vers 1828). Elles fuyaient les conditions de pauvreté, aggravées par une nouvelle taxe inventée par les Hollandais, qui venait s’ajouter aux impôts déjà trop élevés. Une des personnalités les plus connues de Roodt au 19e est certainement Joseph Remacle Baltia, percepteur. Avant d’arriver à Roodt, il avait participé sous les guerres napoléoniennes à 8 expéditions militaires et 29 batailles. Une plaque commémorative se trouve encore aujourd’hui devant l’ancienne église de Roodt.

Autre personnalité importante: Zénon Ludwig Nikolaus de Muyser, député de 1870 à 1887, vice-président de la Chambre des Députés de 1881 à 1885 et président de 1886 à 1887. Une des fenêtres de l’ancienne église est dédiée à sa mémoire. Jusqu’au milieu du 19e siècle, le village était à vocation exclusivement agricole. A partir de la seconde moitié du siècle, la construction de la ligne de chemin de fer Luxembourg- Trèves, passant par Roodt, a fourni de nombreux emplois aux habitants. La commune de Betzdorf a connu un essor démographique considérable, qui s’est surtout fait remarquer à Roodt. Après 1860 est construite l’école de Roodt-Syre, transformée en 1998 en home pour guides et scouts.

Le 20e siècle: guerres mondiales et développement démographique

Le 2 août 1914, les troupes allemandes envahissent le territoire luxembourgeois, notamment à travers Wasserbillig et Grevenmacher en direction de Niederanven, par Berg, Banzelt et Roodt. Les quatre années suivantes seront difficiles. 1917 sera l’année de la “grande faim”. Au printemps 1917, Roodt connaît de nombreuses attaques aériennes, qui ne s’arrêteront que le 11 novembre 1918, date de l’armistice. Vingt-deux ans plus tard, le 10 mai 1940, les troupes allemandes occupent de nouveau le Luxembourg. Roodt ne sera libéré que le 12 septembre 1944. Même si le village lui-même n’a pas trop été touché, Roodt a perdu un certain nombre de ses habitants.

A partir des années 50 jusqu’à nos jours, Roodt connaîtra une période de développement économique et démographique. En 1957 est construit le nouveau cimetière, en 1963 la nouvelle école. Au cours des dernières décennies, de nombreuses maisons sont bâties. En 1972, le village compte 335 habitants. Au cours des 10 dernières années, l’accroissement de la population a été considérable: de 666 habitants en 1991, le village est passé à 1206 en 2002 (+81,10%). Cet accroissement a été beaucoup plus important que celui des villages voisins. En effet, 97% des habitants qui ont rejoint la commune dans les années 90 se sont établis à Roodt.

macommune.lu
© Administration Communale de Betzdorf